Église Saint-Saturnin

Rédigé le 23/06/2023
Constance Pluviaud


L’extérieur de l’église
Belle église romane classée

UN LIEU

À l’extérieur, on trouve une abside semi-circulaire divisée verticalement, avec le chœur, en pans par sept groupes de trois colonnes engagées aux angles et deux contreforts, l’un au Nord, l’autre au Sud. Archivoltes des trois fenêtres du chœur unies, archivoltes de trois fenêtres de l’abside décorées de rinceaux et de chevrons brisés. Chapiteaux des cinq fenêtres (palmes, pommes de pin), tailloir à rinceaux. Au-dessus de la fenêtre centrale, porte ouverte au XVIIe ou XVIIIe siècle, aujourd’hui murée. Absidiole nord garnie de colonnettes avec une fenêtre unique oblongue ; absidiole sud remplacée par une tour ronde, servant de cage d’escalier. Clocher-tour sur la croisée du transept, supporté par de massifs piliers (XIVe s). Le plan primitif comporte une abside, deux absidioles, un long chœur, un transept, une nef unique. Deux bas-côtés ont été ajoutés au XIIIe siècle et couverts de fausses voutes en 1862. Façade ouest à deux étages : au bas porte en arc brisé, surmontée de plusieurs voussures en plein cintre, et en retrait retombant de chaque côté sur quatre fortes colonnes, accostée de deux portes feintes. Décoration moins riche qu’à l’abside. Au-dessus trois arcades ogivales (XIVe siècle) avec colonnes aux angles, chapiteaux très ornés, accostés de têtes d’anges ; ce premier étage manque de couronnement.


UNE PRIÈRE

Seigneur, sur les cinq continents, en haine de la foi, tant de chrétiens sont menacés, persécutés. Signes de contradiction, animés du seul désir d’aimer, ils meurent pour toi qui es l’Amour. Nous te prions pour eux, accueille-les auprès de toi. Nous te confions aussi leurs persécuteurs, aveuglés par la haine et la violence. Que le sacrifice et le pardon de leurs victimes les mènent sur un chemin de conversion. Vierge Marie, toi qui la première éprouvas dans ta chair le glaive, invoque pour nous l’Esprit de force, qu’il éloigne de nous la peur, la honte, la lâcheté, qu’il renouvelle notre foi et nous donne le désir de témoigner, en toutes circonstances, que le Christ est Seigneur. Amen


UNE ŒUVRE

Chapiteaux des grandes colonnes ornés d’oiseaux, de palmes, de personnages, de la Jérusalem céleste. Corniche à simples profils avec modillons sculptés (croix, entrelacs, losanges, étoiles, têtes de loup, cornets, boudins).



L’intérieur de l’église

UN LIEU

Bénitier extérieur à gauche du portail. Nef de 15 mètres de long sur 7 m de large, voûtée en berceau brisé, renforcé de doubleaux à ressauts supportés par des pilastres armés de colonnes engagées, deux chapiteaux au Nord (géométriques), trois au Sud (feuillage, deux personnages). Chœur voûté en berceau plein cintre. Chevet : arcatures extérieures et intérieures, l’intérieur est le chevet le plus riche de Gironde, selon Léo Drouyn. L’intérieur du choeur a deux arcatures superposées, les inférieures s’entrecroisent de façon à produire des arcs aigus, à la façon normande, trois arcatures de chaque côté du chœur. Chapiteaux richement ornés (palmettes enroulées, lions perlés surmontés d’oiseaux, Tobie et son poisson, lions, oiseaux et poissons, palmes). Tailloirs ornés d’échiquiers, de rinceaux, de feuillages. Bandeau très riche au-dessus des arcatures inférieures (oiseaux, animaux, rinceaux, figures humaines horizontales, échiquiers). Autre bandeau au-dessus des arcatures supérieures plus simple. Deux colonnettes engagées sur fort pilastre séparent le chœur de l’abside. Pierre tumulaire de la mère de l’archevêque Pey Berland, placée en 1858 au-devant de l’autel du bas-côté nord. Vitraux de Villiet et Lieuzères.


UNE PRIÈRE

Ô Vierge Marie ! Priez pour moi afin que mon cœur se tourne vers le Christ votre fils. Laissez-moi contempler ce petit Enfant, ce Jésus des petits, ce Trésor de ceux qui n’en ont point, ce Pain délicieux, ce Pasteur des brebis perdues. Et vous, saint Enfant Jésus, si vous naissez ainsi pauvre, c’est pour m’apprendre que le premier pas dans la vie parfaite est la pauvreté. Puisque c’est par elle que vous venez à moi, c’est aussi par elle que je veux aller à vous. Amen.


UNE ŒUVRE

Tobie et son poisson dans l’abside à gauche (Tobie 6, 3) : Mais l’ange lui dit : « Attrape le poisson, et maîtrise-le. » Le garçon saisit le poisson et le hissa sur la berge. Chapiteau richement orné.


Téléchargez le guide complet et partez à la découverte d'autres églises du Médoc !


Crédit photo : Le Chevalier Dauphinois (vue intérieure) 

 


GUIDE MEDOC EGLISES-2023 GUIDE MEDOC EGLISES-2023